Derniers articles

  • Cherchons d’abord...

    2 juillet 2015, par Sylvain

    C’est pourquoi je vous dis : Ne soyez pas en souci pour votre vie, de ce que vous mangerez et de ce que vous boirez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus : la vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? Regardez aux oiseaux du ciel : ils ne sèment, ni ne moissonnent, ni n’assemblent dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup mieux qu’eux ? Et qui d’entre vous, par le souci qu’il se donne, peut ajouter une coudée à sa (...)

  • Face à ce qui nous ébranle

    2 juin 2015, par Sylvain

    « Quiconque entend donc ces paroles que je dis, et les met en pratique, je le comparerai à l’homme prudent qui a bâti sa maison sur la roche ; la pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison : elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc. Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable ; la pluie est tombée, les torrents sont venus, (...)

  • Fire and forget !

    9 mai 2015, par Sylvain

    « Fire and forget ! » vous connaissez ? Textuellement, « Tire et oublie ! » C’est une formule militaire qui désigne un système de guidage de missiles permettant, par exemple au pilote d’un avion de chasse, de s’attaquer à plusieurs cibles simultanées sans avoir à se préoccuper d’elles une fois ses missiles tirés. Une véritable révolution dans le combat aérien.
    Étrange entrée en matière, me direz-vous… et pourtant !
    Il est un domaine central dans ma vie de croyant où il m’arrive malheureusement trop souvent (...)

  • Un bon appétit !

    18 avril 2015, par Sylvain

    (ou comment traquer le cholestérol de l’âme et l’artériosclérose de l’esprit)
    Ils leur promettent la liberté, alors qu’ils sont eux-mêmes esclaves d’habitudes destruc­trices, car chacun est esclave de ce qui le domine.
    2 Pierre 2 :19
    Lors de mes trajets matinaux en transports publics, je croise régulièrement des voyageurs qui, dès potron-minet, déjeunent sur le pouce, en avalant à la hâte une (...)

  • Cultiver son jardin

    16 mars 2015, par Sylvain

    Peut-être ce titre vous rappellera-t-il vos jeunes années, particulièrement une de vos possibles lectures scolaires : Candide ou l’optimisme, traduit de l’allemand de Mr le docteur Ralph, alias Voltaire. Mais la comparaison, à tous égards, entre cette œuvre littéraire du 18e et le petit texte qui suit s’arrête à peu près là.
    Un matin de juillet, avant que les rayons du soleil ne soient trop insistants, un homme s’en alla mettre de l’ordre dans son jardin. En effet, conséquence d’une négligence de (...)